Grèce

Griechenland

Wie Menschen sind, / so ist das Leben prächtig,
Die Menschen sind / der Natur ofters mächtig,
Das prächt’ge Land / ist Menschen nicht verborgen
Mit Reiz erscheint / der Abend und der Morgen.

Die offnen Felder / sind als in der Erndte Tage
Mit Geistigkeit / ist weit umher / die alte Sage,
Und neues Leben / kommt aus Menschheit wieder
So sinkt das Jahr / mit einer Stille nieder.

 

Grèce

Comme sont les hommes, / ainsi la vie est splendeur,
Souvent les hommes, / de la nature sont seigneurs,
Point n’est aux hommes / le pays splendide caché,
Avec éclat / soir et matin sont montrés.

Les champs grands ouverts / sont comme aux jours où l’on moissonne,
Avec esprit, / tout alentour, / l’ancien mythe rayonne,
Et une vie nouvelle, / encore vient des humains:
Ainsi, en paix, / va l’année à son déclin.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2017 Claude Neuman - Traduction de poésies Allemandes et Anglaises

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?