Le Printemps 4

Der Frühling (IV)

Es kommt der neue Tag / aus fernen Höhn herunter,
Der Morgen, der erwacht / ist aus den Dämmerungen,
Er lacht die Menschheit an, / geschmückt und munter,
Von Freuden ist die Menschheit / sanft durchdrungen.

Ein neues Leben / will der Zukunft sich enthüllen,
Mit Blüten scheint, / dem Zeichen froher Tage,
Das große Tal, / die Erde sich zu füllen,
Entfernt dagegen / ist zur Frühlingszeit die Klage.

Le Printemps (IV)

Descend le jour nouveau / des hauteurs là-bas au loin,
Le matin qui s’éveille / s’est extrait des profondeurs,
Il vient sourire aux hommes, / paré et mutin,
De joie sont baignés les hommes, / avec douceur.

Une vie neuve désire / se dévoiler devant l’av’nir,
De fleurs paraissent, / en signe de jours riants,
La grande vallée, / la terre entière se remplir.
Loin est au contraire / le sanglot au temps du printemps.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2017 Claude Neuman - Traduction de poésies Allemandes et Anglaises

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?