Le Printemps 8

Der Frühling (VIII)

Die Sonne kehrt / zu neuen Freuden wieder,
Der Tag erscheint mit Strahlen, / wie die Blüthe,
Die Zierde der Natur / erscheint sich dem Gemüte,
Als wie entstanden / sind Gesang und Lieder.

Die neue Welt / ist aus der Tale Grunde,
Und heiter ist / des Frühlings Morgenstunde,
Aus Höhen glänzt der Tag, / des Abends Leben
Ist der Betrachtung auch / des innern Sinns gegeben.

Le Printemps (VIII)

Pour des joies neuves / revient le soleil pointer,
Le jour paraît qui rayonne, / comme font les fleurs,
La grâce de la nature / apparaît à notre cœur,
Chansons et refrains / sont comme tout juste nés.

Le monde nouveau / est sorti du fond du val
Et du printemps / est sereine l’heure matinale,
Le jour brille des hauteurs, / et la vie du soir,
A l’œil intime de l’âme, / aussi est donnée à voir.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2017 Claude Neuman - Traduction de poésies Allemandes et Anglaises

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?