L’Hiver 3

Der Winter (III)

Wenn ungesehn / und nun vorüber / sind die Bilder
Der Jahreszeit, / so kommt des Winters Dauer,
Das Feld ist leer, / die Ansicht scheinet milder,
Und Stürme wehn umher / und Regenschauer.

Als wie ein Ruhetag, / so ist des Jahres Ende,
Wie einer Frage Ton, / dass dieser sich vollende,
Alsdann erscheint / des Frühlings neues Werden,
So glänzet die Natur / mit ihrer Pracht auf Erden.

 

L’Hiver (III)

Quand hors de vue, / et là révolues, / de la saison
Sont les images, / ainsi vient l’hiver durer,
Le champ est vide, / plus douce paraît la vision,
Et ventent partout tempêtes, / et pluie de tomber.

Comme une journée de paix, / ainsi est l’an qui s’achève,
Comme d’une demande l’écho, / voulant qu’il se parachève,
Puis, du printemps, / apparaît la nouvelle ère,
Ainsi, avec sa gloire, / luit la nature sur la terre.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2018 Claude Neuman - Traduction de poésies Allemandes et Anglaises

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?